DeutschFrançaisItaliano
HomeContactDownloadsNewsletterAgendaLiens  RSS Recherche:
ACCUEILQui sommes nous?Les défisFormationPOISSON DE L'ANNÉEJOURNÉE DE LA PÊCHEARCHIVESSFV-Shop

Chronologie

Mai 2011 : manifestation No 1

La plus grande alarme a été déclenchée en 2009 suite à de fortes mortalités de truites et d’ombres dans le Doubs et d’autres rivières du Jura français et suisse. Cela a conduit à une manifestation en faveur du Doubs le 14 mai 2011 à Goumois, qui rassembla un millier de personnes.  

A l'appel d'associations de pêcheurs et de protection de la nature suisses et françaises, les manifestants ont voulu faire prendre conscience aux autorités qu'il y a un problème très grave avec la santé de la rivière et que le temps presse si l'on veut la sauver.

Les associations environnementales et les pêcheurs ne désignent pas un seul coupable. En effet, il s'agit d'une accumulation de problèmes liés aux rejets de STEP obsolètes, aux produits phytosanitaires issus de l’agriculture, aux nombreux seuils qui empêchent la migration des poissons mais aussi aux éclusées provoquées par le turbinage des 3 barrages situés sur le secteur franco-suisse (Châtelot (NE), Refrain (F) et La Goule (JU), qui causent des dommages à la faune et à la flore aquatiques.

Juin 2011 : plainte auprès du comité permanent de la Convention de Berne à Strasbourg

Le 21 juin 2011, le WWF, Pro Natura, la Fédération Suisse de Pêche FSP et l’association SOS Loue et Rivières Comtoises ont porté plainte auprès du comité permanent de la Convention de Berne à Strasbourg. Elle s’intitule: «menaces pour l'apron du Rhône dans le Doubs et dans les cantons du Jura et de Neuchâtel» et s’appuie sur le grand danger d’extinction de cette espèce symbolique et protégée au niveau européen - Le Roi du Doubs (Apron du Rhône – Rhone-Streber) - due à la dégradation des eaux et de ses conditions de vie dans le Doubs.

Juillet 2011 : création de la Plateforme Doubs

C’est en été 2011, suite à la plainte auprès de la Convention de Berne à Strasbourg, qu’a été mise sur pied la Plateforme des ONG suisses concernées par la santé du Doubs.

Elle regroupe le WWF, Pro Natura et la Fédération Suisse de Pêche FSP. Cette dernière y est actuellement représentée par Laurent Giroud, vice-président de la Fédération Neuchâteloise des Pêcheurs en Rivières (FNPR) et Maxime Prevedello, membre du bureau directeur de la FSP.

Novembre 2012 : décision concernant la plainte : la Suisse et la France ne violent pas la Convention de Berne

La plainte a été traitée à Strasbourg le 28 novembre 2012. A cette occasion, le comité permanent de la Convention de Berne a relevé le sérieux des rapports remis par les autorités française et suisse et souligné leur volonté d'améliorer la situation. Il a ainsi décidé de ne pas ouvrir un dossier faisant état d'une violation de la Convention relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel.

Compte tenu du contexte, le comité permanent a toutefois décidé de procéder à une visite des lieux en présence des parties afin d'apprécier au mieux la situation et d’édicter des recommandations à l'attention des autorités française et suisse.

Ces recommandations feront ensuite l'objet d'un suivi régulier par les membres du comité permanent. 

2013 : le poisson de l’année est le « Roi du Doubs »

Fisch des Jahres 2013

Fisch des Jahres 2013

Afin de thématiser sur le risque d’extinction de cette espèce emblématique, la Fédération Suisse de Pêche FSP élit le Roi du Doubs « poisson de l’année 2013 » et relève: il est inacceptable que ce "roi des poissons" disparaisse sans que personne n'y prête attention.

Décembre 2013 : recommandations du comité permanent de la Convention de Berne

La Convention de Berne a formulé le 4 décembre 2013 ses recommandations sur ce que la Suisse et la France doivent entreprendre pour sauver le Doubs ; elles sont énumérées ci-dessous :

  • La circulation des poissons doit être améliorée dans la rivière; les anciens seuils doivent être enlevés ;
  • Les nuisances de l’exploitation par éclusées des usines électriques dans la partie supérieure du cours de la rivière doivent être supprimées ;
  • Les stations d’épuration installées le long de la rivière doivent rapidement être modernisées ;
  • L’exploitation agricole pratiquée dans le bassin versant doit réduire la quantité d’engrais chargeant les eaux.

Les ONG plaignantes font remarquer : « ces recommandations seules ne suffiront pas à préserver le Roi du Doubs et les autres espèces menacées de disparition », affirme clairement Roland Seiler, président central de la Fédération Suisse de pêche FSP.

Friedrich Wulf, chef de projet à Pro Natura, ajoute: «Nous attendons des autorités des deux pays qu’elles appliquent maintenant avec rapidité et détermination les recommandations des experts».

L’objectif à long terme des organisations de pêche et de protection de la nature est d’obtenir un meilleur statut de protection pour le Doubs. «La nature doit retrouver ses droits dans et au bord du Doubs pour que le Roi du Doubs, ce poisson menacé d’extinction, ait une chance contre la forte surexploitation de cet écosystème menacé», résume Christopher Bonzi du WWF Suisse.

Mai 2014 : manifestation No 2

Une nouvelle manifestation des pêcheurs et protecteurs français et suisses se tient à Saint-Hyppolyte sur le Dessoubre le 17 mai 2014.

A cette occasion, les ONG ont relevé la différence entre le discours rassurant des autorités et la dégradation biologique qu’elles observent dans la rivière. Elles ont donc à nouveau réclamé que les Cantons, la Confédération et la France placent le sauvetage du Doubs dans les dossiers prioritaires avant qu’il ne soit trop tard.

Novembre 2015 : publication du Plan d’action national en faveur du Doubs

L'Office fédéral de l'environnement, en collaboration avec l'Office fédéral de l'énergie et les cantons de Neuchâtel et du Jura, a publié le Plan d'action national en faveur du Doubs le 24 novembre 2015. Celui-ci doit permettre d'améliorer durablement la situation écologique du cours d'eau et d'assurer la survie de l'apron, un poisson emblématique du Doubs.

Mars 2017 : les ONG livrent les résultats de deux études sur le Doubs qu’elles ont financées

Les ONG de la Plateforme Doubs ont publié dans un communiqué commun le 30 mars 2017, les résultats de deux études qu’elles ont cofinancé ; ils sont alarmants : la contamination chronique du Doubs par les micro et macro polluants est beaucoup plus diversifiée que celle qui ressort des anciennes analyses.

Cette pollution a des répercussions sur l’habitat de l’apron et sur l’état général de la rivière. Sur plusieurs longs tronçons de la rivière, sa capacité d’autoépuration est devenue insuffisante. Le cocktail de micropolluants peut constituer, à plusieurs endroits, une barrière chimique infranchissable pour les aprons.

Download études:

Analyse spatiale agricole du bassin versant du Doubs jurassien

La Population d'apron dans le Doubs

Qualité du Doubs franco-suisse

 

retour

 

 

tip-a-friend print

DOSSIERS EN LIGNE

La FSP a établi les dossiers en ligne détaillés sur les principaux domaines suivants :

Pesticides

Argumentaire des initiatives des pesticides et sur l'eau potable

Dossier Doubs

Online Dossier - sauver le Doubs

Migration piscicole vers l’aval (dévalaison)

Dossier en ligne  Le chemin de retour négligé

La petite lamproie

Dossier en ligne

FSP-Facebook

Visite la FSP sur Facebook

 

 

Commandez la Newsletter FSP

Commandez notre Newsletter et restez informé!

Abonnez-vous maintenant

Compte pour les dons FSP

CCP: 30-444852-8

 
Design & Technology by YOUHEY Communication AG, Burgdorf, Switzerland.