Pressions sur l'écosystème

Plusieurs activités anthropiques exercées dans l’ensemble du bassin versant sont susceptibles de perturber de manière sensible les écosystèmes de la vallée du Doubs:

  • L’exploitation hydroélectrique (éclusées, barrages)
  • L’agriculture (engrais, pesticides)
  • L’industrie et les pollutions d’origine domestique (rejets des effluents de stations d’épuration (STEP))
  • L’exploitation forestière et le traitement du bois (pyréthrinoîdes, insecticides) 

Les flux de polluants arrivant dans le Doubs proviennent aussi bien de   (rejets de stations d’épuration ou surverses des réseaux unitaires tels que réservoirs d’orage) que diffuses (agriculture, écoulements des surfaces bâties, routes, voies ferrées).

De manière générale, le Doubs est particulièrement vulnérable aux pollutions de tous ordres en raison de la nature karstique de son sous-sol. Les substances produites par les activités anthropiques sont transférées plus ou moins rapidement dans les aquifères qui alimentent le Doubs et peuvent avoir des répercussions sur des biocénoses situées à des distances considérables des sources de pollution.