DeutschFrançaisItaliano
HomeContactDownloadsNewsletterAgendaLiens  RSS Recherche:
ACCUEILQui sommes nous?Les défisFormationPOISSON DE L'ANNÉEJOURNÉE DE LA PÊCHEARCHIVESSFV-Shop

Le Doubs limitrophe: Leuthard et Royal doivent agir!

L'D a élu Stefan Wenger, Naters (droit), et Thomas Schläppi, Berne, en tant que nouveaux membres du bureau directeur. Laurent Giroud, La Chaux-de-Fonds, s'en est retiré.

Le Doubs, cours d'eau frontière entre la France et la Suisse est sur le point de trépasser. Lors de son Assemblée des délégués à Neuchâtel, la Fédération Suisse de Pêche a transmis une pétition aux ministres de l'environnement de Suisse et de France. Les mesures prévues doivent être mises en oeuvre immédiatement.

Le Doubs franco-suisse s'écoule dans un merveilleux paysage fluvial. Cependant, ce cours d’eau romantique et ressourçant tant pour les Suisses que les Français est proche du trépas. C'est le cas également pour le Roi du Doubs, poisson unique de son espèce. Lors du dernier recensement officiel il n'en fut dénombré que 52 individus.

Les mesures nécessaires sont connues
«Avec le choix du Roi du Doubs comme poisson de l'année 2013, nous voulions faire bouger les choses», a dit Roland Seiler, président central de la Fédération Suisse de Pêche FSP lors de l'Assemblée des délégués à Neuchâtel. En décembre 2013, la «Convention de Berne» du Conseil de L'Europe a adopté un large paquet de mesures: améliorer les possibilités de migration piscicole de la rivière, démanteler les anciens seuils, assainir les éclusées des centrales hydro électriques, moderniser les STEP, réduire les apports de lisier issus de l'agriculture.
«Maintenant les choses devraient enfin progresser», nous dit Laurent Giroud, chargé de mission pour le dossier Doubs à la FSP. Les délégués étaient également de cet avis. Ils ont adopté et transmis une pétition aux ministres de l'environnement de Suisse et de France - Doris Leuthard et Ségolène Royal - avec la requête d'une mise en oeuvre urgente des mesures.

Marché pervers de l'électricité
Les délégués de la Fédération Suisse de Pêche ont ensuite décidé d'une résolution demandant une modification rapide des conditions cadre pour l’attribution de la rétribution à prix coûtant RPC. Pour le moment «la situation a des effets pervers», comme l'explique le président central Roland Seiler: à cause des bas prix de l'électricité, les grandes centrales hydro électriques interrompent de grands projets écologiquement pertinents et s'engagent en faveur des micro centrales hydro électriques néfastes, uniquement pour toucher l'argent de la RPC.

                                                                                                       Kurt Bischof

Protection des eaux... enfin équitable!
«Les attaques contre la protection des eaux ont été repoussées avec succès», a expliqué le président central Roland Seiler devant les délégués de la FSP. Il y a dix jours, le Conseil des Etats a clairement rejeté les demandes de révisions soutenues par les agriculteurs, qui auraient provoqué un affaiblissement du compromis obtenu par la FSP, ce même compromis qui avait justement convaincu les pêcheurs de retirer leur initiative populaire «Eaux vivantes».

tip-a-friend print

DOSSIERS EN LIGNE

La FSP a établi les dossiers en ligne détaillés sur les principaux domaines suivants :

Pesticides

Argumentaire des initiatives des pesticides et sur l'eau potable

Dossier Doubs

Online Dossier - sauver le Doubs

Migration piscicole vers l’aval (dévalaison)

Dossier en ligne  Le chemin de retour négligé

La petite lamproie

Dossier en ligne

FSP-Facebook

Visite la FSP sur Facebook

 

 

Commandez la Newsletter FSP

Commandez notre Newsletter et restez informé!

Abonnez-vous maintenant

Compte pour les dons FSP

CCP: 30-444852-8

 
Design & Technology by YOUHEY Communication AG, Burgdorf, Switzerland.