DeutschFrançaisItaliano
HomeContactDownloadsNewsletterAgendaLiens  RSS Recherche:
ACCUEILQui sommes nous?Les défisFormationPOISSON DE L'ANNÉEJOURNÉE DE LA PÊCHEARCHIVESSFV-Shop

Arrogance et ignorance vis-à-vis de la nature

Lors de son assemblée des délégués à Zuchwil (SO), la Fédération Suisse de Pêche FSP a critiqué les cantons qui n'ont pas réussi à effectuer les assainissements des débits résiduels sur 400 centrales hydro électriques. La FSP constate une arrogance et une ignorance croissantes vis-à-vis de la nature - également de la part de l'agriculture.

"On attrape les petits et on laisse filer les gros", c'est sans langue de bois que Roland Seiler, le président central de la Fédération Suisse de Pêche, s'est exprimé : "l'étudiante est amendée de 50.- Frs lorsqu'elle n'a pas rendu dans les délais sa déclaration d'impôts. Les cantons et les installations hydrauliques qui ne respectent pas les assainissement des débits résiduels sont eux traités avec indulgence".

Les cantons n'ont aucune volonté
Il y a 22 ans, les cantons ont reçu le mandat du peuple (!) d'assainir les débits résiduels. En clair : à l'aval des ouvrages hydro électriques il doit toujours s'écouler une quantité d'eau suffisante, sinon les poissons meurent. Mais après 22 ans, il reste encore 400 débits résiduels qui ne sont toujours pas assainis, ce qui représente 44 pourcent.
"La volonté manque t'elle aux cantons ?" a demandé Roland Seiler à l'assistance lors de l'AD. "La volonté de s'imposer face aux centrales hydro électriques, qui, lorsqu'elles n'assainissent pas les débits résiduels, peuvent optimiser impunément leur production d'énergie sur le dos de la nature". C'est ainsi que les centrales hydro électriques accumulent illégalement des revenus. "Aux dealers de drogue, l'on confisque les gains illégaux. Pourquoi ne ferait-on pas de même aux dealers de courant électrique?"

Les paysans mettent en danger le compromis sur la protection des eaux
L'arrogance et l'ignorance vis-à-vis de la nature sont également de mise pour la protection des eaux. La fédération de pêche a retiré son initiative populaire "Eaux vivantes" parce que le Parlement à Berne a décidé d'un contreprojet acceptable. Les tentatives ultérieures du lobby paysan pour affaiblir la législation sur la protection des eaux sont incompréhensibles. La Fédération Suisse de pêche a signalé lors de l'AD de Zuchwil, qu'elle peut "à l'extrême limite" vivre avec les lignes directrices d'application élaborées entretemps. Mais: "les espaces réservés aux eaux légalement prescrits sont le minimum absolu". Le Parlement a prévu une somme supplémentaire de 20 millions pour le dédommagent des pertes des agriculteurs. Lorsque le lobby des paysans essaye encore d'ébranler ce compromis national sur la protection des eaux, il n'y a qu'une explication: " Les paysans veulent le beurre ... et l'argent du beurre !"

                                                                                      Kurt Bischof

tip-a-friend print

DOSSIERS EN LIGNE

La FSP a établi les dossiers en ligne détaillés sur les principaux domaines suivants :

Pesticides

Argumentaire des initiatives des pesticides et sur l'eau potable

Dossier Doubs

Online Dossier - sauver le Doubs

Migration piscicole vers l’aval (dévalaison)

Dossier en ligne  Le chemin de retour négligé

La petite lamproie

Dossier en ligne

FSP-Facebook

Visite la FSP sur Facebook

 

 

Commandez la Newsletter FSP

Commandez notre Newsletter et restez informé!

Abonnez-vous maintenant

Compte pour les dons FSP

CCP: 30-444852-8

 
Design & Technology by YOUHEY Communication AG, Burgdorf, Switzerland.