DeutschFrançaisItaliano
HomeContactDownloadsNewsletterAgendaLiens  RSS Recherche:
ACCUEILQui sommes nous?Les défisFormationPOISSON DE L'ANNÉEJOURNÉE DE LA PÊCHEARCHIVESSFV-Shop

Une pétition de 12'750 signatures au Conseil fédéral, au Parlement et aux cantons

Les pêcheurs contre le mirage des micro centrales hydroélectriques

La Fédération Suisse de pêche exige que les ruisseaux à haute valeur écologique ne soient pas sacrifiés sur l'autel de la production de courant électrique. Elle lutte contre l'euphorie sans scrupules en faveur des micro centrales hydroélectriques. Une pétition munie de 12'750 signatures sera remise lundi au Conseil fédéral et au Parlement. 

Il règne en Suisse une ambiance de ruée vers l'or au sujet des centrales hydroélectriques. Son origine réside dans la Rétribution à Prix Coûtant (RPC) qui permet de gagner de l'argent grâce à l'énergie hydraulique. La Fédération Suisse de Pêche – FSP argumente: il est inacceptable que de nouvelles centrales hydroélectriques soient planifiées à cause de ces subventions, alors qu'en temps normal elles n'auraient jamais été rentables.

Rarement judicieuses économiquement

Autant la promotion de l'énergie hydraulique renouvelable semble noble au premier abord, autant le prix qu'il faudra en payer apparaît comme démesuré. Par conséquent la Fédération Suisse de Pêche a lancé une pétition avec 6 revendications concrètes. Au premier chef : les ruisseaux jusqu'alors épargnés ainsi que les zones écologiquement précieuses ne doivent pas être sacrifiés sur l'autel de la production électrique. De plus, le prix à acquitter à cause des micro centrales hydroélectriques est élevé: des poissons déchiquetés, des ruisseaux à moitié asséchés et des biotopes détruits. Concrètement, la FSP exige, entre autres, que la Confédération définisse des critères écologiquement pertinents qui mèneraient à l'exclusion de l'attribution de la RPC, ou que les micro centrales d'une puissance inférieure à 300 kW ne soient pas subventionnées.

Les cantons doivent également relever le défi

Par leur signature, 12'750 personnes soutiennent ces demandes. Ce lundi, cette pétition sera présentée à la Chancellerie fédérale à l'attention du Conseil fédéral, des Conseils National et des Etats mais également à l'attention des cantons – et ceci devant un calicot très explicite qui montre un poisson déchiqueté. Il questionnera en gros caractères: "Voulons nous cela ?" La Fédération Suisse de Pêche répond clairement: "Non !"

(Kurt Bischof)

 

"Voulons nous cela ?" c'est la question qui figure sur le calicot au moment où la Fédération Suisse de Pêche dépose sa pétition contre les micro centrales hydroélectriques au Palais fédéral. La Fédération de Pêche veut empêcher que des poissons soient hachés menu et que les ruisseaux soient asséchés. Sur l'image, le président de la FSP, Roland Seiler, ainsi que des membres du comité directeur au moment de la remise des signatures à la Chancellerie fédérale.

 

tip-a-friend print

DOSSIERS EN LIGNE

La FSP a établi les dossiers en ligne détaillés sur les principaux domaines suivants :

Pesticides

Argumentaire des initiatives des pesticides et sur l'eau potable

Dossier Doubs

Online Dossier - sauver le Doubs

Migration piscicole vers l’aval (dévalaison)

Dossier en ligne  Le chemin de retour négligé

La petite lamproie

Dossier en ligne

FSP-Facebook

Visite la FSP sur Facebook

 

 

Commandez la Newsletter FSP

Commandez notre Newsletter et restez informé!

Abonnez-vous maintenant

Compte pour les dons FSP

CCP: 30-444852-8

 
Design & Technology by YOUHEY Communication AG, Burgdorf, Switzerland.