DeutschFrançaisItaliano
HomeContactDownloadsNewsletterAgendaLiens  RSS Recherche:
ACCUEILQui sommes nous?Les défisFormationPOISSON DE L'ANNÉEJOURNÉE DE LA PÊCHEARCHIVESSFV-Shop

Rèputée main menacée:

La truite lacustre est le poisson de l'année 2011

La truite lacustre est le poisson de l'année 2011! La Fédération Suisse de Pêche porte ainsi un coup de projecteur sur une espèce de grande importance halieutique mais qui est étonnamment menacée dans sa pérennité. La truite lacustre est sur la liste rouge et les centrales hydroélectriques lui barrent littéralement le chemin.

Les captures de truites lacustres se font de plus en plus rares. La cause de ce recul n'est pas à trouver auprès des pêcheurs amateurs ou professionnels, qui auraient "surpêché" la truite lacustre pour la qualité exceptionnelle de sa chair. Non, ce sont des conditions bien plus complexes qui ont mené à la régression drastique de ce poisson noble.

Une multitude de menaces
Comme le saumon, la truite lacustre remonte dans les rivières et les ruisseaux afin de se reproduire. Les obstacles sur le chemin de cette migration empêchent encore trop souvent les géniteurs d'atteindre leurs lieux de ponte. Inversement, les turbines des centrales hydroélectriques sont un piège mortel pour les géniteurs et les juvéniles dévalant des zones de frai. La gestion par éclusées (rapides variations de débit) des centrales hydroélectriques est particulièrement dangereuse car elle provoque l'assèchement des frayères. De plus, une qualité d'eau insuffisante diminue le succès de la reproduction.

Par conséquent, la Fédération Suisse de pêche exige:

  • Plus aucune nouvelle centrale hydroélectrique qui entrave la montaison et la dévalaison des truites lacustres.
  • Amélioration du franchissement piscicole (montaison et dévalaison) des installations hydro-électriques.
  • Revitalisation des cours d'eau de montaison et construction de bassins de rétention pour réduire les effets négatifs de la gestion par éclusées.
  • Mesures de régulation lorsque le nombre d'oiseaux piscivores dépasse la moyenne.

Les pêcheurs sont impliqués
Les pêcheurs peuvent également apporter leur contribution afin que la truite lacustre ait de meilleures chances de survie dans nos eaux. Les tailles minimales de capture visent à empêcher la capture de poissons n'ayant pas atteint l'âge de se reproduire. Cependant, cela n'est pas suffisant. En effet, à la fin de l'été, lorsque les truites lacustres rejoignent leurs lieux de reproduction, les poissons capturés mesurant plus de 45 cm devraient être remis à l'eau, afin de ne pas mettre en péril les cheptels. Ainsi, la Fédération Suisse de Pêche en appelle à la responsabilité des pêcheuses et pêcheurs : c'est là que l'on différenciera ceux qui ne s'intéressent qu'à la capture immédiate de ceux qui s'engagent en faveur de la préservation durable de la truite lacustre.

Le lac de Constance comme modèle
La promotion de la truite lacustre nécessite une approche intégrée. Qualité de l'eau, habitats diversifiés et gestion halieutique adaptée doivent fonctionner de manière concertée. Sur le lac de Constance il a été prouvé qu'une telle approche peut être couronnée de succès. Les conséquentes mesures de soutien et de protection adoptées depuis 25 ans ont abouti à une augmentation du taux de captures ainsi qu'à un remarquable accroissement des remontes de géniteurs dans les affluents
.

(Kurt Bischof)

tip-a-friend print

DOSSIERS EN LIGNE

La FSP a établi les dossiers en ligne détaillés sur les principaux domaines suivants :

Pesticides

Argumentaire des initiatives des pesticides et sur l'eau potable

Dossier Doubs

Online Dossier - sauver le Doubs

Migration piscicole vers l’aval (dévalaison)

Dossier en ligne  Le chemin de retour négligé

La petite lamproie

Dossier en ligne

FSP-Facebook

Visite la FSP sur Facebook

 

 

Commandez la Newsletter FSP

Commandez notre Newsletter et restez informé!

Abonnez-vous maintenant

Compte pour les dons FSP

CCP: 30-444852-8

 
Design & Technology by YOUHEY Communication AG, Burgdorf, Switzerland.