DeutschFrançaisItaliano
HomeContactDownloadsNewsletterAgendaLiens  RSS Recherche:
ACCUEILQui sommes nous?Les défisFormationPOISSON DE L'ANNÉEJOURNÉE DE LA PÊCHEARCHIVESSFV-Shop

Le CC approuve les principes de la réforme

Se concentrer sur les tâches essentielles, améliorer les connaissances spéciales de la FSP, intensifier la communication. Tels sont les principes de la réforme des structures de la FSP.

Durant sa séance d'une journée le 20 janvier à Olten, le Comité central (CC) a approuvé les principes de la réforme des structures « FSP.2020 ». La discussion qui a précédé le consensus a duré plusieurs heures ; elle a été intensive et parfois controversée. Les divergences d'opinion que l'enquête menée auprès des membres du CC avait révélées, ont refait surface.

Les esprits sont également partagés en ce qui concerne la procédure optimale à suivre. La question centrale de savoir d'après quels paramètres le projet « FSP.2020 » doit s'orienter, était encore ouverte à la fin de la séance, par exemple. Or, le projet entre dans sa phase de réalisation en 2008 déjà. Faut-il opérer en fonction des moyens personnels et financiers à disposition ou en fonction des tâches et des mesures qui sont considérées comme les plus importantes?

Face aux écueils et aux obstacles, Rudolf Hauser s'est totalement investi dans la discussion sur la réforme des structures (photo d'archives FSP).

Consultations
Le fait que la séance s'est terminée positivement par l'acceptation unanime du document de base est dû essentiellement au mérite de Rudolf Hauser. Sur mandat du Comité directeur (CD), R. Hauser a préparé soigneusement et avec compétence la séance extraordinaire du CC, durant ces derniers mois : un « emploi du temps à 50 pour cent » selon le président de la FSP, Werner Widmer. Lui ont servi de base, les points forts de la réforme élaborés par un groupe de projet conduit par Roland Seiler (BKFV) et soumis à la consultation des organisations cantonales conformément à la décision du CC. Cette consultation n'a généré que six réponses, un résultat décevant selon W. Widmer.
L'enquête effectuée auprès du Comité central a enregistré un meilleur taux de retour, puisque les membres du CC ont été 34 à répondre. Elle a révélé que la presque totalité des membres considèrent comme étant nécessaires les adaptations structurelles et les futures tâches essentielles. Les avis divergent par contre sur différentes questions statutaires : suppression de l'Assemblée des délégués, revalorisation du Comité central, taille et méthode de travail du Comité directeur, nom et logo de la FSP, etc.

Presque deux hommes-année
Pour que les membres du CC puissent se faire une idée du temps que le Comité directeur investit dans son mandat, R. Hauser a présenté un enregistrement du temps de travail réparti sur des groupes de tâches. Il en résulte pour les membres du CD un volume annuel de travail de plus de 3'600 heures en tout. Cela équivaut pratiquement à deux hommes-année. Cette statistique n'inclut pas les nouveaux domaines d'activité proposés par le groupe de projet, savoir le fundraising, le sponsoring et le lobbying pour lesquels nous ne disposons pas d'estimations empiriques.

D'après R. Hauser on peut attendre, dans un système de milice, d'un membre du CD, qu'il investisse au plus 200 heures par année dans l'exercice de son mandat, soit l'équivalent d'un job à temps partiel de 10 pour cent. Des emplois du temps supérieurs devraient être rétribués, externalisés ou faire l'objet d'un contrat d'emploi. A cet égard, les maigres ressources financières jouent un rôle déterminant. La FSP dispose actuellement d'un crédit-cadre d'environ 250'000 francs. Il serait illusoire de croire que la FSP pourrait fournir plus ou moins les mêmes prestations que Pro Natura, par exemple. Cette association pour la protection de la nature dispose d'un budget annuel d'environ 17 millions de francs, dont 1,99 millions de francs sont affectés à la communication et 570'000 francs à des campagnes.

L'AD décidera
L'un des principes de la réforme, soit celui qui vise à se concentrer sur les tâches essentielles, tient compte des modestes ressources de la FSP en personnel et en finances. Cette concentration concerne l'engagement pour la protection des poissons et de leurs habitats (y compris les projets de revitalisation et la protection de la diversité biologique), l'utilisation durable et conforme aux règles de l'art, la formation et le perfectionnement ainsi que la défense des intérêts sur le plan national et international. L'amélioration des compétences spéciales (expertise) passera par la formation d'équipes de compétences, de séminaires et par la collaboration avec des services spécialisés externes. L'intensification de la communication permettra à la FSP d'être mieux en prise avec le public, notamment par le lancement d'une campagne « Le poisson de l'année », par une présence accrue dans les médias ou par l'extension de l'information des membres (p.ex. Newsletter électronique).

Les principes de la réforme seront soumis à l'approbation de l'Assemblée des délégués du 5 mai prochain. L'équipe du projet a rempli sa mission. Conformément à la décision du CC, la responsabilité globale de la réforme des structures (y compris la révision des statuts) revient dorénavant au Comité directeur. Les nouvelles structures seront successivement mises en place à partir de l'AD 2008.


Les séances du CD en bref

Au cours de ses séances des 13 janvier et 3 février, le Comité directeur a traité toute une série d'objets en plus de la réforme des structures. En voici l'essentiel en bref.

La FSP sera aussi présente lors de la deuxième édition de l'Exposition Nature qui se déroulera du 8 au 11 mars 2007 dans les halles de la MUBA (Foire suisse d'échantillons) à Bâle. Vu que nos moyens sont limités, notre présence sera relativement modeste. Le responsable du stand, Hans Lobsiger (KFV BS), ne disposera que d'une surface totale de 15m² pour son matériel d'exposition. Le sujet principal est la formation des jeunes. Il sera exposé sous forme de projection DVD en continu.

La présentation Internet de la FSP doit être absolument revue. Le site est à la page sur le plan des actualités, mais son graphisme doit être redessiné. Dans les limites du budget 2007, le CD propose d'allouer un crédit-cadre de 6'000 francs pour le remodelage du site. Si cette proposition budgétaire est approuvée, le mandat de remodelage sera confié à l'agence d'Internet et de communication zic à Zollbrück BE.

Vu le succès du séminaire de formation qui s'est déroulé à Olten, la FSP organise une journée analogue au Buffet de la Gare de Lausanne, le 24 mars prochain. Les responsables de la formation de la Suisse romande en constituent le public-cible.

Le CD a pris connaissance avec une certaine inquiétude de la décision du Conseil fédéral d'ajourner à la fin de février sa décision concernant la suite à donner à l'initiative de la FSP « Eaux vivantes ». Les conséquences financières de l'initiative, ou d'un éventuel contre-projet que propose le conseiller fédéral Leuenberger, doivent être évaluées sous la pression des conseillers fédéraux Blocher et Merz. Par contre, les préparatifs pour l'accompagnement de l'initiative sur le plan politique et publicitaire progressent selon la planification. Même après son départ à la fin de février en tant que chargé d'affaires, Tobias Winzeler continue à gérer ce dossier.

Tobias Winzeler a pris pour prétexte la dernière séance du CD qu'il organisait le 3 février pour inviter les membres du CD, le président d'honneur Kurt Meyer et le membre d'honneur William Reiter, ainsi que leur conjointe, à un repas d'adieu. Pour faire suite au repas, Erika Winzeler avait organisé au Musée d'Histoire de Berne (son employeur), tout spécialement pour ce groupe, une visite guidée de l'exposition permanente sur Einstein, qui vient de s'ouvrir.

Avant de prendre le chemin du Musée d'Histoire de Berne, les membres du CD et les invités ont posé pour la photo souvenir avec leur conjointe, en entourant leurs hôtes: Tobias et Erika Winzeler (au centre de la photo).

Il manque encore 230'000 francs !

A la fin de 2006, le Fonds de lutte de la FSP s'élevait à 117'595 francs. Il manquait donc le montant non négligeable de 230'000 francs pour atteindre le résultat théoriquement possible de 350'000 francs.

Comme on le sait, le fonds de lutte créé pour financer les activités en relation avec l'initiative de la FSP « Eaux vivantes », devrait être alimenté par l' »action dite du billet de 10 francs ». Si tous les membres d'une organisation affiliée à la FSP s'acquittaient de cette obole, le fonds devrait atteindre, au bout du compte, la jolie somme de 350'000 francs. Or, deux ans après le début de la campagne, il manquait à la fin de 2006, 230'000 francs dans la caisse pour que soit atteint l'objectif, ambitieux certainement mais réalisable. Les fédérations cantonales et les sociétés ont encore bien du travail d'encouragement à faire.

A en croire Rolf C. Auer, caissier central démissionnaire, « quelques dons ont été enregistrés l'année dernière ». Ils ont atteint la somme de 37'234 francs. Dans son rapport annuel, Rolf C. Auer observe textuellement que « l'initiative a abouti et notre combat se déplace sur un autre front ». Il faut des moyens pour que l'initiative puisse avoir un quelconque écho politique. « Nous nous sommes donné pour objectif de sauver les eaux, leur faune et leur flore. Nous devons donc nous donner les moyens de financer chaque pas qui conduira vers la réalisation de ce but. Par conséquent, nous réitérons l'appel suivant à chaque pêcheur ou pêcheuse. Par un petit sacrifice, tu ajouteras une petite pierre à la construction d'un grand édifice. »

Les dons, individuels aussi, sont à adresser à : Raiffeisenbank, 4123 Allschwil 2, Compte de chèque postal 40-8710-9 (en faveur du compte 81832.34 ' 80775, Fédération suisse de pêche, Fonds de lutte, 3001 Berne).

Rolf Auer et la direction de la fédération remercient cordialement toutes celles et tous ceux qui ont déjà consenti un don et encouragent les « abstinents » à suivre leur exemple. Chaque franc compte !

tip-a-friend print

DOSSIERS EN LIGNE

La FSP a établi les dossiers en ligne détaillés sur les principaux domaines suivants :

Pesticides

Argumentaire des initiatives des pesticides et sur l'eau potable

Dossier Doubs

Online Dossier - sauver le Doubs

Migration piscicole vers l’aval (dévalaison)

Dossier en ligne  Le chemin de retour négligé

La petite lamproie

Dossier en ligne

FSP-Facebook

Visite la FSP sur Facebook

 

 

Commandez la Newsletter FSP

Commandez notre Newsletter et restez informé!

Abonnez-vous maintenant

Compte pour les dons FSP

CCP: 30-444852-8

 
Design & Technology by YOUHEY Communication AG, Burgdorf, Switzerland.