DeutschFrançaisItaliano
HomeContactDownloadsNewsletterAgendaLiens  RSS Recherche:
ACCUEILQui sommes nous?Les défisFormationPOISSON DE L'ANNÉEJOURNÉE DE LA PÊCHEARCHIVESSFV-Shop

Rapport annuel du président central

Quelle année ! Au vu de la situation menaçante pour nos poissons et pour la pêche, il a fallu armer, rassembler la munition et se préparer au combat. La FSP doit faire face au plus grand défi de ces dernières décennies. Tant la chasse que la pêche devraient être interdites au niveau national au moyen d'une initiative populaire. En même temps, la FSP met en place une contre-attaque au moyen de sa propre initiative afin d'améliorer définitivement et de manière significative les milieux vitaux de nos poissons et d'assurer une exploitation piscicole de nos eaux à long terme.

Cette lutte sur deux fronts au même moment représente un certain danger, mais nous donne également l'occasion de faire part de nos buts et de les atteindre. L'opinion publique reconnaît avec respect et reconnaissance que les pêcheurs ne sont pas des gens paralysés qui se réfugient dans leurs chaumières dès qu'ils sentent un petit vent contraire. La FSP a démontré qu'elle savait agir habilement, de façon professionnelle et avec succès, que ce soit dans l'eau et à ses abords, sur le parquet politique et en public. En tous les cas, l'écho fait au lancement de l'initiative pour la renaturation a été impressionnant. Les 35 plus grands journaux de notre pays ont fait paraître des articles, parfois sur plusieurs colonnes. Les stations radios et de télévision ont diffusé nos préoccupations aux heures de pointe. Incontestablement un départ fulminant !

De toutes les parties du pays, j'ai appris avec quel engagement les fédérations et sociétés de pêche ont entrepris la récolte des signatures nécessaires. Notre action de contribution financière d'un billet à 10 francs a elle aussi démarré sans grand problème. Les dons affluent, les organisations amies souhaitent des informations. Bref: la FSP a fait un premier pas courageux qui portera ses fruits. Elle a montré à ses membres qu'ils peuvent compter sur elle même en des temps politiquement difficiles. Ceci renforce notre fédération et sa position dans les discussions au niveau national. Je remercie en premier lieu notre chargé d'affaires Tobias Winzeler pour ses services éminents dans cette affaire, les collègues émérites du bureau directeur, mais également le comité central qui a finalement opté pour le tournant décisif de cette affaire lors de la séance de novembre 2004 après une discussion de trois heures fondée et menée de manière fair-play.

D'autres affaires nous ont également occupés durant l'année 2004. Vous trouverez de plus amples détails dans les rapports des chefs de ressort ci-dessous. D'autres mots-clés se trouvent sur la liste en annexe actualisée des travaux courants de la FSP au service des fédérations cantonales et sociétés. Les prestations sont considérables, je remercie tous les participants pour les efforts fournis.

Le projet "Réseau poissons+" est la suite du projet "Réseau poissons en diminution en Suisse". Une personne tout à fait compétente s'en occupe à l'université de Bâle: Mme Dr. Marion Merz, soutenue en arrière-plan dans son travail par notre Patricia Holm. Les démarches sont précisément coordonnées avec la FIBER, le service-conseil pour la pêche à Kastanienbaum LU. Susann Haertel et Guy Périat ont débuté leur travail dans la deuxième moitié de l'année 2004 de façon extrêmement satisfaisante. Je me suis rendu personnellement tant à Bâle qu'à Kastanienbaum et j'ai constaté que la chose fonctionne et que les intérêts de la FSP sont pris en compte et mis en pratique. Que cela continue.

Le Club des 111 nous a également soutenus en 2004, de manière idéelle et matérielle. Un grand merci à René Keller et ses 82 camarades de combat. Un point principal a été une étude relative au harle bièvre par Matthias Escher. La publication de cette recherche fera plus de remous que nous le souhaitons. Nous n'avions vraiment pas besoin de problèmes supplémentaires.

Les cormorans, par exemple! Un chapitre peu réjouissant a été ajouté à cette histoire de longue haleine. En tant qu'institution responsable du "rapport de synthèse cormoran et poissons", l'OFEFP a laissé tomber cette histoire dans les oubliettes durant plusieurs mois. Nous avons dû intervenir à plusieurs reprises de façon énergique pour remettre en route cette histoire. Il semble que nous ayons réussi puisque cette affaire devrait être réglée avant l'assemblée des délégués à Genève. Nous y veillerons !

Au point de vue personnel, le bureau directeur a dû prendre connaissance de la démission de Marco Zimmermann pour des raisons professionnelles et de santé. Je remercie Marco pour son travail et l'assure de mon amitié. Nous discuterons de son remplacement au sein du bureau directeur, tout en tenant compte d'autre part d'une planification à moyen et long terme du personnel de notre comité directeur. Cinq huitièmes de cet important organe ont passé le cap des 60 ans. Ce n'est pas dramatique, mais ne doit pas être oublié.

À ce propos notamment, j'ai été élu à la présidence par l'assemblée des délégués à Weggis en 2001. Mon mandat de quatre ans en tant que président se terminera à l'assemblée des délégués à Genève, mais je me mets à disposition pour un nouveau mandat. Ceci avec grand plaisir. Je sens le soutien et la reconnaissance dans toutes les parties du pays. Cela fait du bien et me motive à poursuivre le travail avec vous tous au sein des fédérations cantonales et des sociétés. Je vous remercie tous pour votre confiance et, malgré les problèmes qui nous attendent, nous souhaite à tous une bonne année 2005 dans le domaine familial, professionnel et le long de l'eau !

Werner Widmer
Président central FSP

Suisse romande : rapport d'activités 2004

1   Adhésion des Petits Pêcheurs de Rolle à la FSP

Cette année, les Petits Pêcheurs de Rolle (VD) sont venus renforcer les rangs de la Fédération suisse de pêche. Cette société, qui représente des pêcheurs à la traîne, est membre de la Fédération internationale des pêcheurs amateurs du Léman (FIPAL). Nous nous réjouissons vivement de cette collaboration avec les pêcheurs de Rolle. Un grand merci à R. et D. Michon, respectivement président et secrétaire, à C. Collomb, délégué à la FSP, ainsi qu'aux membres de cette société pour cet engagement qui sera bénéfique pour tous. Espérons que ce premier pas favorisera les contacts avec l'ensemble de la FIPAL dans le futur.

2   Contacts avec les sociétés non affiliées à la FSP

  • En octobre, une réunion a été organisée avec des représentants de la Fédération cantonale des pêcheurs jurassiens (FCPJ), afin de créer des contacts pour le lancement de l'initiative "Eaux vivantes". Cette fédération, présidée par M. Vermot, est intéressée par ce projet. Une adhésion de l'ensemble des pêcheurs jurassiens à la FSP semble peu probable à l'heure actuelle. Cependant, J. Koegler, président de la société de pêche de l'Allaine discutera ce point lors d'une assemblée. Merci à L. Giroud, président FNPR, et à G. Périat, secrétaire de la Société de l'Allaine, pour leur participation à cette séance.

  • En novembre, une rencontre avec les représentants de la Société des pêcheurs des lacs de la Vallée de Joux (VD) a eu lieu afin de discuter de leur soutien à notre initiative "Eaux vivantes". Cette société indépendante réunit des pêcheurs à la traîne et à la ligne des lacs de Joux, Brenet et Ter. La délégation de cette association a accueilli favorablement ce projet d'initiative et recevra la documentation relative à cet objet. Lors de ce premier contact, Y. Berney, président des pêcheurs des lacs de la Vallée de Joux, a reçu de la liste des travaux de la FSP effectués dans l'intérêt des fédérations cantonales et des sociétés. Une possible adhésion à notre fédération sera discutée lors d'une prochaine assemblée de cette association.

  • Pour le lancement de l'initiative "Eaux vivantes", une séance a aussi été organisée en décembre à Buochs (NW) avec la Federazione ticinese di acquicoltura e pesca (FTAP) représentée par U. Lueschinger et G. Gnesa (comité cantonal). Avec W. Widmer et R. Hauser, nous avons rencontré cette délégation des pêcheurs tessinois qui nous a assuré un soutien actif de la FTAP à notre projet d'initiative populaire fédérale. Cependant, une affiliation de cette fédération à la FSP n'est pas à l'ordre du jour pour des raisons financières. Espérons que la collaboration créée pour l'initiative "Eaux vivantes" amènera la FTAP à reconsidérer la situation au vu du travail effectué par la FSP pour favoriser la pêche et pour sauvegarder les eaux piscicoles au niveau fédéral, donc aussi au Tessin.

3   Activités d'ordre continuel dans le cadre du Bureau directeur FSP

Dans le canton de Vaud, la Fédération suisse de pêche participe toujours à la mise en consultation du plan directeur cantonal d'aménagement du territoire. Une partie du suivi du dossier a été confiée à des acteurs locaux représentant la Société vaudoise des pêcheurs en rivières (SVPR), soit E. Regard, président cantonal et G. Zimmermann, président de section. En 2004, les contacts entre la FSP et les médias (presse écrite, radio) ont été intensifiés à l'occasion de la préparation du lancement de l'initiative "Eaux vivantes". J'ai aussi travaillé avec T. Winzeler et W. Reiter pour l'organisation de ce projet en Suisse romande. Je tiens aussi à remercier vivement les représentants des fédérations et des sociétés pour leur invitation à leurs assemblées et pour leur soutien aux activités de notre fédération.

Thierry Potterat

Ressort Eaux et environnement

Les projets les plus importants au niveau national ont trait aux thèmes suivants

"Réseau Suisse Poissons en diminution" (Fischnetz)

Le rapport final relatif à ce projet a été publié en janvier 2004. Son titre "Dem Fischrückgang auf der Spur" ("Sur les traces de la diminution des populations piscicoles") est tout à fait pertinent. Nous ne pouvons malheureusement pas nous attendre à une amélioration significative des populations de truites dans les eaux du Moyen-Pays, ces prochaines années, les problèmes étant très complexes et beaucoup de questions étant toujours restées sans réponse. Dans le cadre du projet "Fischnetz+", tant les autorités que les milieux scientifiques et pratiques ont pour tâche d'apporter plus de clarté à ces questions. Quant à nous, pêcheurs et pêcheuses, nous devons nous engager pour la mise en réseau de cours d'eau plus vivants. Il nous faut des projets de renaturation à grande échelle, afin d'atteindre certains résultats dans le domaine du régime des eaux. Notre initiative pour des cours d'eau vivants et naturels vient donc à point nommé....

Projets d'usines hydro-électriques

Plusieurs projets d'usines hydro-électriques le long du Rhin (Birsfelden, Augst, Rheinfelden, Albbruck-Dogern et Eglisau) nous accompagnent tout au long de l'année. Il s'agit notamment de reconstituer le régime de charriage de ce grand fleuve et d'optimiser la migration des poissons. Nous devons également veiller à le mettre en réseau avec ses affluents, situation qui est souvent peu satisfaisante ou inexistante.

Groupe de travail "Renaturation du Haut-Rhin" / Rhin Saumon 2020"

Dans son émission "Netz Natur" du célèbre biologiste et réalisateur Andreas Moser, SF DRS a diffusé, le 23 décembre, un documentaire intéressant d'une heure sur le saumon dans le Rhin (peut être obtenu en version DVD). De façon claire et compréhensible, le film montrait les succès et les problèmes liés au libre passage, dans le futur, du saumon dans le Rhin jusqu'à Bâle.

Plusieurs réalisations techniques dans la Birse, affluent suisse du Haut-Rhin, ont permis de la rendre perméable à la migration des poissons. Ainsi, les saumons et autres poissons migrateurs du Rhin disposent maintenant de 25 km supplémentaires de biotopes pour frayer et élever les jeunes poissons. Ces nouveaux biotopes ont jusqu'ici été adoptés par la truite lacustre du Lac de Constance (Rheinlanke) qui est une espèce menacée.

Dans les années 2003/2004 et sur mandat de l'OFEFP, l'Association Saumon-Rhin a capturé des truites de mer au passage à poissons d'Iffezheim. Elle les a munies d'émetteurs radio et les a réintroduites dans le Vieux Rhin et en amont de Kembs, afin de savoir si elles regagnaient les affluents du Haut-Rhin (Birse, Ergolz et Wiese) pour frayer, ce qui a clairement été démontré.

En conclusion, je remercie celles et ceux qui ont collaboré avec nous sous une forme quelconque dans l'intérêt de nos eaux. J'espère pouvoir continuer cette collaboration fructueuse durant la nouvelle année.

 

Urs Zeller

Nouvelles de Genève

  • Le comité d'organisation avec le président de l'AGSP, Maxime PREVEDELLO, travaille avec assiduité et en étroite collaboration avec le bureau directeur de la FSP afin que sa 122ème assemblée des délégués devienne une réussite à Genève.

  • La pêche à Genève continue à progresser et ses acteurs bénévoles peuvent efficacement collaborer à tous les niveaux avec les services compétents de l'Etat. Une vraie symbiose ! Les renaturations et assainissements des cours d'eau vont bon train et se font avec les voisins français car toutes les rivières (sauf une) sont franco-genevoises. L'Aire, une rivière complètement polluée et fermée à toutes activités depuis vingt ans, vient d'être assainie et renaturée au point qu'elle sera rouverte à la pêche ce printemps.

  • Les pêcheurs genevois, un peu divisés entre eux dans un passé récent retrouvent goût pour une collaboration basée sur la confiance et le respect mutuel.

  • Et puis la cerise sur le gâteau : le projet prometteur " VIDANGE Verbois " dont je vous ai informé dans la convocation précédente pour Brunnen/SZ continue à faire son chemin dans la direction d'une suppression totale des vidanges triennales et meurtrières pour la faune piscicole en particulier. Pour l'instant, les exploitants de l'usine hydro-électrique de Verbois ont déjà décidé d'un moratoire et laisse à l'Etat d'en statuer définitivement. Comme j'ai dit en son temps les avantages économiques d'une telle suppression sont très importants du côté suisse et plus encore pour les exploitants français en aval avec lesquels les consultations sont en cours. En même temps l'écologie a tout à gagner. Reste à souligner le mérite du Conseiller d'Etat, Robert CRAMER, d'avoir lancé en juin 2000 un groupe de travail " VIDANGES " de cinq membres leur donnant les compétences nécessaires pour mener à bien la tâche confiée. Ensuite, les contributions des deux membres extérieurs à l'Etat, Tobias WINZELER (FSP) et Christophe HAYOZ (président de la Commission de Pêche) ont été importantes.

William Reiter

Ressort Formation et perfectionnement

Le rapport annuel de l'année passée faisait déjà état de la révision de la loi fédérale sur la protection des animaux et de ses éventuelles conséquences notamment sur l'importance que revêtira la formation des pêcheuses et pêcheurs dans un futur proche. Même sans cette pression, il s'agit néanmoins pour la fédération de s'engager plus activement dans ce domaine. Cela ne concerne pas seulement les jeunes pêcheurs. Après certaines discussions avec l'OFEFP, cet office a procédé à une enquête au sujet de la situation actuelle de la formation des pêcheurs dans les cantons. Cette enquête a été établie avec la collaboration des services de pêche cantonaux. Les conclusions démontrent ce à quoi l'on pouvait s'attendre dans notre pays fédéraliste: cela va de l'obligation à réussir un examen de pêche jusqu'à l'absence totale de réglementations, en passant par des cycles de formation pour jeunes pêcheurs. Ce thème sera repris lors de la conférence annuelle des responsables de pêche. Pour cette raison, la FSP souhaiterait clarifier les possibilités d'améliorer la situation de la formation en Suisse, en collaboration avec l'OFEFP et la FIBER. Quant à la réalisation pratique au front, cette dernière devrait à mon avis être confiée aux sociétés locales et aux fédérations, étant donné que ce système a fait ses preuves dans nombreux cantons. Il serait ainsi possible de motiver les cantons qui jusqu'ici ont été plus que réticents, que ce soit de peur de se voir confier des tâches supplémentaires ou par aversion plus générale aux réglementations.

Encore un mot concernant la formation des jeunes pêcheurs. Les cours pour jeunes pêcheurs font maintenant partie des activités standard de la plupart des sociétés. L'organisation de groupes de jeunes pêcheurs et leur prise en charge tout au long de la saison avec la mise sur pied de plusieurs manifestations représentent la prochaine étape en vue de l'intégration réussie des jeunes pêcheuses et pêcheurs.

Le traditionnel cours pour pêcheurs à la mouche de la FSP a eu lieu du 22 au 23 mai à Alt St. Johann. 22 pêcheuses et pêcheurs y ont participé. La demande a été telle qu'il a fallu en organiser un deuxième le week-end suivant avec 10 autres personnes. La FSP remercie le groupe des dirigeants, Peter Fischer et Werner Glanzmann, pour leur engagement admirable.

Avec un élan incomparable, le Club Mouche "La Phrygane" s'engage en faveur de la formation des pêcheurs à la mouche en Suisse romande. Quatre autres collègues pêcheurs ont reçu le diplôme "d'instructeur de pêche à la mouche FSP". Nos sincères remerciements à Daniel Gendre et son équipe.

Ruedi Hauser

Ressort Protection des espèces

Durant l'année écoulée, notre fédération s'est en premier lieu occupée de réviser le rapport de synthèse "cormoran et poissons", ainsi que de la problématique des cormorans qui séjournent en été dans notre pays et de leurs colonies de nidification.

Dans une deuxième lecture, le comité central a approuvé le compromis élaboré. Malheureusement, jusqu'à fin 2004, l'OFEFP n'a pas convoqué le groupe de travail national afin d'adopter le document. Ce dernier ne peut donc pas entrer en vigueur, ce qui n'est pas judicieux à l'approche de l'été 2005. La FSP maintiendra sa pression puisqu'il n'y a pas de raison plausible qui justifierait un report supplémentaire. Jusqu'au bouclement définitif des travaux, le contenu du document ne peut pas être rendu public. Du point de vue de la FSP, nous pouvons toutefois être contents du résultat, puisque ce document nous permet d'intervenir ponctuellement en été dans la population de cormorans. Ceci ne va pas de soi, cet oiseau étant protégé de mars à fin août. J'espère que ce document sera absous d'ici à l'assemblée des délégués 2005 et qu'il pourra déployer ses effets en été prochain déjà.

Harle bièvre

Comme vous le savez peut-être, le Club des 111 a mandaté Matthias Escher de réaliser une étude au sujet de l'influence du harle bièvre sur la population piscicole. Cette étude sera terminée au premier trimestre 2005. La FSP aura pour tâche d'introduire les démarches nécessaires afin que les conclusions de ce document trouvent une certaine reconnaissance au niveau politique. Pour autant que le rapport de synthèse révisé "cormoran et poissons" puisse être adopté sous peu, ceci représentera la tâche principale de la FSP durant l'année en cours.

Loi sur la protection des animaux

La nouvelle loi sur la protection des animaux devrait entrer en vigueur d'ici en 2006. Elle tient compte de certains thèmes piscicoles. Les travaux des sous-groupes sont terminés. La prochaine étape est la mise en consultation. Nous n'en connaissons pas le moment exact, mais sommes curieux de voir si nos propositions ont été considérées.

Martin Peter

Ressort Information et RP

1   Journal Suisse de la Pêche / "Petri-Heil"

Le "Journal Suisse de la pêche - fischerei" est toujours la publication officielle de la FSP et continue à jouer un rôle important dans la communication interne et externe. Il a paru dans sa 112ème année en tant que partie intégrante du magazine spécialisé "Petri-Heil", le média partenaire officiel de la FSP. Onze éditions de l'année 2004 composées de 21 pages ont relaté les dernières nouvelles au sujet de la fédération. D'autres thèmes issus du champ d'activité de la FSP ont trouvé leur place dans les autres rubriques rédactionnelles du "Petri-Heil", lorsqu'elles étaient d'intérêt général. La collaboration avec Hansjörg Dietiker et Daniel Luther, les rédacteurs responsables, était sans problèmes, tout comme celle avec les autres collaborateurs de la pré-impression.

2   SFV News FSP

En 2004, deux éditions du bulletin d'information interne de la fédération parurent en version allemande et française. Il s'adresse plus particulièrement aux cadres des fédérations et sociétés. La première édition comptait 16 pages dont 50 % d'annonces. Pour une meilleure lisibilité et vue d'ensemble, le lay-out de la deuxième édition a été revu. Le volume a été réduit à 6 pages (dont une page d'annonces). La réalisation et l'impression ont été confiées à la maison IMPULSIV Kommunikation (Berne).

3   Internet

Internet devient de plus en plus important en tant que moyen de communication. Les attentes que l'on peut avoir envers le site de la Fédération (www.sfv-fsp.ch) sont elles aussi importantes, que ce soit du point de vue actualité, de la présentation et du contenu. Notre webmaster Karl Brunner a régulièrement réactualisé les contenus (au minimum une fois par mois). Grâce à sa flexibilité et à sa disponibilité, les attentes ont pu être comblées. Du point de vue contenu, il y a toujours d'énormes différences entre les contenus en allemand et ceux en français: le site en allemand contient également les textes du journal suisse de la pêche; les thèmes d'actualité manquent par contre sur le site en français.

4   Service des médias

Durant l'année écoulée, le service des médias FSP a diffusé quatre communiqués. Les thèmes principaux étaient la préparation de l'initiative populaire "Eaux vivantes", ainsi que les problématiques liées aux débits résiduels et aux effets d'éclusées. Pour des raisons évidentes, l'annonce d'une nouvelle initiative populaire FSP a suscité un écho médiatique plus important qu'à l'accoutumée.

 

Hans Ulrich Büschi

Ressort Expositions

L'exposition internationale "Pêche Chasse Tir" s'est déroulée à Berne du 26.2. au 1.3.2004, avec comme thème "loisirs nature monde animal". Selon un sondage de la direction de l'exposition, 93 % des visiteuses et visiteurs se sont déclarés contents ou même très contents de cette exposition. Le stand de la FSP était à nouveau dédié au milieu vital aquatique et les panneaux ont été complétés par des sujets comme le débit résiduel, les effets d'éclusées et le régime de charriage. Nous y avons accueilli 19 classes d'école avec 335 écolières et écoliers. Le public a été à nouveau attiré par le paysage constitué d'un ruisseau et d'un étang, des aquariums et un buffet de poissons réalisé par les pêcheurs professionnels. L'OFEFP était également présent avec une exposition exceptionnelle très impressionnante. Nous remercions à cette occasion les personnes qui ont géré le stand et les bénévoles de la fédération cantonale de pêche bernoise.

Une fois n'est pas coutume, nous signalons aux sociétés et fédérations membres que le matériel d'exposition est à disposition pour des manifestations régionales et locales.

Pour des raisons familiales et professionnelles, Marco Zimmermann, responsable du ressort a dû renoncer à son mandat pour la fin 2004. Vous pouvez dès lors commander le matériel auprès de Ruedi Hauser, Obriedenstrasse 10, 6463 Bürglen (tél. 041 870 68 56). Au nom du bureau directeur, je remercie Marco Zimmermann pour le travail fourni et lui souhaite bonne chance, tant sur le plan privé que professionnel.

Ruedi Hauser

Shop FSP

La brochure pour jeunes pêcheurs "Guide" en allemand et français continue à rencontrer un vif succès, puisqu'une troisième édition de 25'000 exemplaires a été réalisée. 1500 exemplaires du poster "poissons de Suisse" ont été vendus. Les ventes du DVD monde piscicole Suisse, lancé en décembre 2004, a très bien démarré. Ces trois produits sont au top des ventes de notre assortiment qui en compte 14. Le nombre d'envois postaux, de paquets et de lettres, mais malheureusement aussi des rappels, a plus que doublé par rapport à l'année dernière pour atteindre 1125 pièces, c'est-à-dire entre 4 et 5 par jour de travail. Je remercie le photographe Michel Roggo, Andreas Knutti du WWF et Erich Staub de l'OFEFP pour l'excellente collaboration et pour leur soutien lors de l'édition du nouveau DVD.

Ruedi Hauser

Fonds d'action et de lutte Poisson 2000 / Fonds de lutte en faveur de notre initiative Eaux Vivantes et contre une interdiction de la pêche

Lors de leur assemblée à Brunnen, les délégués ont décidé d'affecter un montant de fr. 30'000 provenant du Fonds d'action et de lutte Poisson 2000 à notre initiative Eaux Vivantes. Il était plus simple de maintenir ce montant dans le Fonds d'action et de lutte Poisson 2000. Comme il le fait depuis de nombreuses années, notre président d'honneur Walter Castagno a versé un montant de fr. 50.- à ce fonds, ce dont nous le remercions très sincèrement.

Lors de sa séance du 27 novembre 2004, le comité central a décidé de créer un nouveau fonds de lutte ayant comme but de soutenir l'initiative populaire Eaux Vivantes et de lutter contre l'initiative visant l'interdiction de la pêche. Ce fonds devrait être alimenté en premier lieu par des contributions bénévoles des fédérations cantonales et des sociétés de pêche. Bien évidemment, tout versement des membres particuliers est le bienvenu.
Nous espérons qu'il y aura une cascade de versements!

Banque Raiffeisen
4123 Allschwil 2
CCP 40-8710-9

     

En faveur de
81832.34    80775
Fédération Suisse de pêche
Fonds de lutte
3001 Bern

Rolf Auer,
caissier central

 

tip-a-friend print

DOSSIERS EN LIGNE

La FSP a établi les dossiers en ligne détaillés sur les principaux domaines suivants :

Pesticides

Argumentaire des initiatives des pesticides et sur l'eau potable

Dossier Doubs

Online Dossier - sauver le Doubs

Migration piscicole vers l’aval (dévalaison)

Dossier en ligne  Le chemin de retour négligé

La petite lamproie

Dossier en ligne

FSP-Facebook

Visite la FSP sur Facebook

 

 

Commandez la Newsletter FSP

Commandez notre Newsletter et restez informé!

Abonnez-vous maintenant

Compte pour les dons FSP

CCP: 30-444852-8

 
Design & Technology by YOUHEY Communication AG, Burgdorf, Switzerland.